Attention !

VIGILANCE ORANGE - FEUX DE FORÊT

Alerte météorologique

La préfecture des Landes a placé l'ensemble des communes du département exposées en état de VIGILANCE ORANGE pour le phénomène FEUX DE FORÊT, à partir du mercredi 29 juillet à 00h00.

- La circulation et le stationnement des véhicules à moteur sont interdits entre 14h et 22h sur les pistes forestières, les sentiers et chemins d'exploitation.

- Les activités d'exploitation forestière, de travaux sylvicoles, de génie civil et de sciage sont soumises à déclaration en mairie et sont suspendues entre 14h et 22h.

- Les activités ludiques et sportives sont interdites entre 14h et 22h, à l'exception de celles exercées en base de loisirs et en périmètres de plans plages.

 

 

En savoir +

La végétalisation des venelles

Ajouter à mon bloc-notes

Vous êtes ici :

Dans le cadre de l’aménagement du centre bourg et de sa trame piétonne, la ville de Capbreton souhaite valoriser les ruelles perpendiculaires (venelles) de la rue du Général de Gaulle en leur donnant une identité paysagère. L’enjeu est d’aménager ces rues, en collaboration avec les habitants, pour inciter à la promenade en centre-ville. Ce projet a été plébiscité lors des concertations publiques auxquelles vous avez peut être assisté.

POURQUOI FAVORISER LA NATURE AUTOUR DE NOS HABITATIONS ?

  • Le volet esthétique : Les couleurs se font parfois rares en milieu urbain. Plusieurs études montrent que l’homme vit mieux au contact de la nature. Le vert est une couleur apaisante est notre épanouissement est différent si nous cotoyon quotidiennent des espaces naturels, allant du petit bout de verdure aux grands boisements. La nature autour de nos habitations améliore notre qualité de vie.

  • Renforcer les liens sociaux : Jardiner sur le trottoir et dans son jardin, exposé au regard des passants et des voisins, permet de créer du lien, de favoriser les échanges et, pour certains, de partager ou d’acquérir des connaissances.

  • Des avantages écologiques : Le parterre en pied de mur, qu’il soit composé de plantes venues spontanément ou de plantes choisies, devient un « micro-habitat », accueillant une faune spécifique et répondant aux besoins alimentaires de nombreux petits animaux, y compris des insectes pollenisateurs (papillons, abeilles, oiseaux…). 

  • Des îlots de fraîcheur : En période estivale, la réverbération sur le ciment, les enrobés, la pierre ou le béton contribue à augmenter les températures. L’installation des végétaux sur les murs et les façades permet de réduire considérablement la réverbération et le rayonnement infrarouge. De plus, le feuillage maintient un certain taux d’humidité qui rafraîchit l’air.

  • Fixer les polluants : Les végétaux peuvent fixer les poussières atmosphériques en les piégeant à la surface de leus feuilles, concentrant ainsi dans leurs tissus certains polluants.

  • Limiter l’imperméabilité des sols : L’imperméabilisation des surfaces entraîne un ruisselement important de l’eau de pluie. Les systèmes de gestion des eaux débordent souvent. Sur les surfaces végétalisées, l’eau de pluie est absorbée par le substrat, son écoulement est ralenti grâce aux feuilles des plantes. Les racines, les tiges et les feuilles de ces plantes aussi capter et sotcker les polluants contenus dans l’eau. La qualité de l’eau qui rejoint les cours d’eau s’en retrouve améliorée.

Source : Guide pratique pour concevoir un mur végétalisé

DÉROULEMENT DU PROJET

Juin 2017 : Rue Duboscq
La rue Duboscq fut la première rue végétalisée en juin 2017.

Février 2018 : Rues Fossecave, Moliets et Perce-Pierre
Une deuxième opération de plantations a été effectuée le 7 février 2018 dans les rues Fossecave, Moliets et Perce-Pierre (passage M. Castaing).. La ville a apporté son soutien technique et les habitants et riverains sont venus en nombre pour la plantation de plantes vivaces, fleuries, aromatiques et potagères dans les venelles du Centre-Ville, dans un moment de convivialité, de voisinage et d'échanges.

Juin 2018 : Rue des Prébendiers et Place Yan-du-Gouf
La troisième étape de ce projet concerne la rue des Prébendiers et la place Yan du Gouf. L’opération a été réalisée fin juin 2018 et s’est déroulée en deux étapes :
Une première partie de végétalisation de la rue, qui s’inscrit dans la continuité paysagère et thématique des autres venelles.
Une deuxième partie concernant l’aménagement de la place Yan du Gouf, intégrant à la fois un volet « végétalisation » rappelant la trame des venelles et ce, afin de retrouver une cohérence et un lien dans les aménagements, mais aussi une dimension sociale, culturelle et intergénérationnelle via les éléments suivants :

  • Intégration de la thématique potagère dans le choix des végétaux.
  • Mise en place de jardinières en bois et de tricotins réalisés par la classe SEGPA du collège Jean Rostand.
  • La mise en place de boutures et de semis par les enfants, en collaboration avec l’association Égaliterre, partenaire de l'opération depuis ses débuts.

  • La décoration des troncs d’arbres par des pièces tricotées (« Knitting Art »), l’installation d’un hôtel à insectes et de nichoirs en collaboration avec les résidents de l’EHPAD et les enfants du Centre de Loisirs…
  • L’inauguration de cet aménagement a eu lieu le vendredi 15 juin, place Yan-du-Gouf, lors d’un rendez-vous convivial avec les acteurs du projet.