La Stratégie Littoral

Ajouter à mon bloc-notes

Devant la dégradation du cordon dunaire et le recul du trait de côte, la municipalité a lancé des travaux de réhabilitation du cordon dunaire. Il fallait consolider cet écosystème fragile, endommagé par le piétinement et les tempêtes. Cet engagement en faveur de la protection du cordon dunaire se traduit aussi par la mise en place de différentes actions : réunions publiques, chantiers citoyens, plantations, opération "Un sapin pour la dune"...

 

Dès 2016, la commune de Capbreton a engagé une stratégie locale de gestion du trait de côte avec l'appui du GIP Littoral. Un projet lancé afin de préserver les milieux dunaires présents sur le territoire de la Ville ainsi que leur biodiversité, tout en structurant mieux l'offre en matière d'accueil du public sur les plages.

L'inauguration de la dune

Patrick Laclédère, maire de Capbreton, et Jean-Marie Marco, adjoint à l'environnement, ont inauguré le 4 novembre 2016 la réhabilitation du cordon dunaire.

Ils ont en premier lieu remercié les 80 Citoyens de la dune et les enfants des écoles Saint-Exupéry pour leur action participative, dans ce projet environnemental très important pour la protection du littoral.
L'Europe, l'État et la Région ont subventionné ces travaux.

Des actions ciblées

Une opération de plantation d'une flore adaptée a pu être menée à bien grâce au concours des Citoyens de la dune, de l’Office National des Forêts (ONF) et d’associations, en collaboration étroite avec les propriétaires fonciers. Des oyats, gourbets et agropryrons ont été plantés et les passages sauvages limités, une forme aérodynamique a été redonnée au cordon dunaire, pour faire le dos rond face au vent.

Mais l'entretien de la dune va bien au-delà de ces travaux : des aménagements réguliers sont opérés par l’ONF, les Citoyens de la dune et les services techniques de la Ville. De même, l'opération « Un sapin pour la dune » s'inscrit dans cette logique : depuis 2016, la municipalité organise la collecte des sapins de Noël naturels qui sont ensuite posés au pied de la dune afin de la consolider.

Ces différentes actions ont permis de :

  • Limiter l'érosion éolienne du système dunaire grâce aux remodelages des dunes, la fermeture des siffle-vents, la pose de branchages et la plantation d'une flore adaptée ;
  • Protéger et stabiliser les milieux naturels dunaires et arrière-dunaires tout en limitant les passages sauvages avec l'installation de clôtures et de ganivelles pour signaler les cheminements à travers les dunes ;
  • Sensibiliser le public à la fragilité du site avec la mise en place de panneaux pédagogiques d'information sur le milieu naturel et ses richesses biologiques ;
  • Améliorer la qualité des équipements (bancs, douches...) et la signalétique afin de faciliter l'accès aux plages surveillées pour les usagers.

Le transfert de sable (By-pass)

Le transfert de sable constitue un autre élément de protection du littoral, grâce à la mise en place d’un by-pass en 2007-2008, système de transfert hydraulique des sables, depuis la plage Notre Dame vers les plages sud (Centrale, Prévent, Savane).

Le recul du trait de côte est un sujet complexe et, dans ce domaine, les connaissances scientifiques évoluent. Le littoral recule car il existe un déficit de sédiments, conjugué au réchauffement climatique. Le déplacement des blockhaus, dès les années 50, en témoigne. Face à ce phénomène, la commune a décidé d’agir à long terme.

 

 

En savoir plus