Le trait de côte

Ajouter à mon bloc-notes

Le littoral de la commune de Capbreton, et plus particulièrement le secteur sud, est sujet à des phénomènes d’érosion chroniques qui se traduisent par un recul progressif du trait de côte, un abaissement de la plage et une érosion de la dune.

Le recul du trait de côte

[ LES MÉDIAS EN PARLENT ]

Quels sont les gestes à prendre pour ralentir le recul du trait de côte ? Comment sensibiliser les touristes en cette période estivale qui approche ?

Pour répondre à ces questions, France Bleu Gascogne a tendu le micro à Arnaud Bassibey, de l’Office Nationale des Forêts (ONF), et à Denis Dupouy, directeur de l’office communautaire du tourisme.
Des interviews que vous pouvez retrouver en suivant les liens ci-dessous :


https://www.francebleu.fr/emissions/100-nature-littoral/gascogne/quel-est-l-etat-de-la-dune-capbreton-la-position-de-l-onf-sur-ce-qu-il-faut-faire-et-ne-pas-faire

https://www.francebleu.fr/emissions/100-nature-littoral/gascogne/comment-trouver-un-juste-equilibre-entre-le-respect-des-dunes-de-capbreton-et-l-afflux-touristique-de-la-commune

Partout les littoraux reculent. Ce phénomène est bien analysé dans le rapport de l'Eurosion pour la commission européenne, disponible dans les liens utiles ci-dessous. Il est aussi expliqué dans le document de présentation des dunes de Capbreton, réalisé par la SurfRider Foundation Europe, disponible dans la rubrique "À télécharger".

La Ville de Capbreton n’y échappe pas et, avec de nombreux partenaires scientifiques et institutionnels, elle prépare une stratégie qui fera l’objet d’une communication publique. Les questions sont simples : faut-il lutter ou laisser faire la nature ? Combien cela coute, et à qui (privé, public) de lutter ou de ne rien faire ? Ce sont les réponses qui sont complexes !

Sur le littoral de la commune de Capbreton, et plus particulièrement le secteur sud, cela se traduit par un recul progressif du trait de côte, un abaissement de la plage et une érosion de la dune.

Depuis 2007, la Commune procède chaque année à un rechargement des plages urbaines et de la savane, pour maintenir un niveau assez haut pour protéger le mur de défense du secteur urbanisé, et pour limiter le recul des dunes, derniers remparts des secteurs semi urbains ou naturels.

À partir de 2017, le volume de sable transféré depuis Notre Dame sera augmenté : les études et l’observation montrent que le stock se reconstitue tellement que ça déborde dans le Boucarrot.

Cela suffira-t-il ?

Comme ce n’est pas certain, la commune envisage des scénarios pour l’avenir, établit une stratégie locale de gestion de la bande côtière. En s’inspirant des orientations nationales et régionales qui encadrent l’action locale, car on ne peut pas, sur un tel sujet faire « chacun pour soi ».  

Les objectifs de l’étude lancée en juillet 2014 sont les suivants :

  • Consolider la connaissance de l’aléa érosion marine.
  • Identifier et cartographier les enjeux impactés par l’érosion marine à court et long terme en relation avec le travail fait par l’État pour élaborer un plan de prévention des risques littoraux, PPRL.
  • Construire différents scénarios de la lutte à l’acceptation du recul, en mesurant dans chaque hypothèse le cout et les avantages, public et privée, les impacts sur l’environnement, la faisabilité technique, les implications  juridiques (constructibilité,PLU).

Rendez-vous au 4ème trimestre 2017 sur notre site www.capbreton.fr pour suivre les étapes de communication publique.