La dune

Ajouter à mon bloc-notes

La Ville de Capbreton a décidé de réhabiliter le cordon dunaire malmené par les actions conjuguées du vent, de la houle et de la fréquentation humaine.

Réhabilitation du cordon dunaire

Partout les littoraux reculent. Ce phénomène est bien analysé dans le rapport de l'Eurosion pour la commission européenne, disponible dans les liens utiles ci-dessous. Il est aussi expliqué dans le document de présentation des dunes de Capbreton, réalisé par la SurfRider Foundation Europe, disponible dans la rubrique "À télécharger".

La Ville de Capbreton n’y échappe pas et, avec de nombreux partenaires scientifiques et institutionnels, elle prépare une stratégie qui fera l’objet d’une communication publique. Les questions sont simples : faut-il lutter ou laisser faire la nature ? Combien cela coute, et à qui (privé, public) de lutter ou de ne rien faire ? Ce sont les réponses qui sont complexes !

En tout cas, une évidence : la dune est le dernier rempart, elle souffre, et on peut faire quelque chose pour limiter son recul !

C’est pourquoi, avec l’accord ses partenaires précités et le soutien financier de L’Europe, de l’État et de la Région, ainsi que du Conservatoire du littoral, et le centre de vacances d’EDF, la Ville de Capbreton a décidé le 11 septembre 2014 de réhabiliter le cordon dunaire malmené par les actions conjuguées du vent, de la houle et de la fréquentation humaine.

Ces travaux de reprofilage de la dune et de plantation ont notamment pour but de limiter en limitant l’action de le recul de la dune sous l’effet du vent et de favoriser la reconquête de l’espace dunaire par la flore locale qui compte de nombreuses espèces protégées et menacées par le piétinement. C’est aussi pour cela qu’il faut respecter les cheminements délimités par des clôtures.

Cette vaste opération, la plus importante depuis longtemps sur le littoral Aquitain, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale.

Références  : Délibérations des Conseils Municipaux des 21 mai, 18 juin et 19 novembre 2015 disponibles dans la rubrique "À télécharger" ci-dessous.

Les étapes de la restauration du cordon dunaire

  • Limiter l'érosion éolienne du système dunaire grâce aux remodelages des dunes, le comblement des siffle-vents, la pose de branchages, de pins ou de genêts ainsi que la plantation de gourbet et d'agropyron.
  • Protéger et stabiliser les milieux naturels dunaires et arrière-dunaires tout en limitant les passages sauvages avec l'installation de clôtures et de ganivelles pour signaler les cheminements à travers les dunes.
  • Sensibiliser le public à la fragilité du site avec la mise en place de panneaux pédagogiques d'information sur le milieu naturel et ses richesses biologiques.
  • Améliorer la qualité des équipements (bancs, douches...) et la signalétique afin de faciliter l'accès aux plages surveillées pour les usagers. 

Je m’engage avec les Citoyens de la dune

La dune est un espace porteur de valeurs sociales, culturelles et patrimoniales. Elle est un domaine commun chargé de sens. Il a donc paru indispensable d’y associer la population locale ou de passage. C’est ainsi que les Citoyens de la dune ont formé un bataillon de 90 bénévoles qui ont réalisé une partie des travaux auprès des entreprises retenues.

Ils ont par exemple procédé à la plantation d’agropyron (de la famille du "chiendent") et d’oyat (dénommé "roseau des sables" ou "gourbet" dans le sud-ouest de la France). Ces 2 espèces résistent bien aux conditions difficiles du site, permettent de fixer le sable et donc de limiter les phénomènes éoliens qui érodent le cordon dunaire.

Retrouvez les lettres des Citoyens de la dune dans la rubrique "À télécharger" ci-dessous.

 

Toute l’actualité de la dune sur notre page Facebook / Ville de Capbreton.